Lire ailleurs

Covid : vaccins inefficaces, ils le savaient bien avant

Un vaccin qui n’empêche pas d’attraper une maladie, cela peut arriver dans un programme de recherche, et jusqu’à maintenant on laissait alors tomber. Mais valider un vaccin qui n’empêche pas d’attraper une maladie, est une grande première en médecine, si tant est que l’on puisse encore appeler cela un vaccin dans ces conditions. Rendre ensuite ce “vaccin”, bien qu’inefficace, obligatoire ou quasi obligatoire, ce n’est plus de la médecine, autre chose se cache derrière.

Lire l’article

« Fichiers de verrouillage » : les responsables de la santé britanniques ont utilisé la « culpabilité » et la « peur » – pas la science – pour contrôler le comportement public

Les messages privés de WhatsApp partagés avec The Telegraph révèlent comment les responsables de la santé britanniques, y compris l’ancien secrétaire à la Santé Matt Hancock, ont pris des décisions politiques COVID-19 basées sur l’opportunisme politique plutôt que sur la science, comme l’ont affirmé publiquement les responsables de la santé.

Lire l’article

Ivermectine/Andrew Hill : le plus gros scandale sanitaire de l’histoire ?

Nous avons vu dans le billet précédent que l’ivermectine avait un potentiel important dans le traitement du covid. Elle est utilisée en médecine vétérinaire depuis des années contre des virus comme celui de la pseudo rage porcine ou l’encéphalite équine vénézuélienne, tous deux virus à ARN comme le Sars-Cov-2. Son action sur les importines, empêchant les virus de pénétrer dans les cellules, est connue et reconnue depuis 1972, tout comme son action contre le choc cytokinique responsable des décès du Sars-Cov-2, comme le montre nombre d’études et comme l’écrit aussi le Vidal.

Lire l’article

Témoignage : morts dans les écoles…

Nous avons reçu ce témoignage d’une jeune enseignante belge sur ce qu’elle vit et voit dans son école. Bouleversant. Révoltant! Que reste-t-il dès lors que les gouvernements et le médias ont participé à assassiner leurs citoyens et que les effets sont irréversibles ? Témoigner. Parler, parler, parler. 

LIre l’article

Ne jouons pas avec la santé de nos enfants

Par Nicole Delépine

À l’heure où l’extrême toxicité potentielle de certains lots de « vax » anticovid (la roulette russe) déferle sur tous les médias mondiaux dont certains mainstream, ce que nous — médecins et soignants — recevons de la direction générale de la santé (DGS) nous invite à vous parler une nouvelle fois des risques des injections anticovid chez les enfants, de plus parfaitement inutiles pour une maladie curable par de simples médicaments et n’ayant aucun risque létal chez l’enfant tout particulièrement.

Lire l’article

Que révèlent les études précliniques Moderna et Pfizer dévoilées récemment par FOIA ?

Les requêtes FOIA représentent des transmissions de documents officiels, détenus par les agences fédérales US ou d’autres pays anglo-saxons, vers qui en fait la demande. Celles-ci doivent se soumettre à une loi promulguée en 1966, intitulée « Freedom Of Information Act », qui les oblige en théorie à s’exécuter, hormis quand ces documents doivent rester frappés du secret (*). Les dossiers préparatoires aux agréments des vaccins anti-Covid y sont détenus et quand ils sont exhumés, ce qui paradoxalement se révèle très long et difficile, de vilaines surprises ainsi que d’énormes mensonges voient brutalement le jour : « Ils » savaient déjà à l’avance ce que « nous » avions fini par comprendre à l’usage, merci à Hélène Banoun de nous éclairer encore une fois sur cette éclatante preuve de fraude à la science. Bonne lecture.

Lire l’article

Stupeur en Allemagne: 10 fois plus de morts subites depuis 2021

Il a fallu invoquer les droits à l’information et à la transparence pour obtenir auprès de l’association allemande des médecins conseils des caisses d’assurances maladie les données concernant les différents effets indésirables suivant la vaccination Covid. La KBV, la Kassenartzliche Bundesvereinigung, s’est finalement exécutée fin novembre suite à l’insistance de Edgar Franke, parlementaire social-démocrate au Bundestag qui s’étonnait de ne pas voir de rapport sur cette question à l’Institut Paul Ehrlich.

Lire l’article

Incidence non négligeable des myocardites après 3ème dose de vaccin à ARN messager anti-COVID 19

Il n’existait avant cette étude aucune donnée prospective sur les lésions myocardiques post vaccinales lors de la vaccination par un vaccin à ARNm. Seules les myocardites les plus graves hospitalisées ont été rapportées, touchant majoritairement les hommes de moins de 18 ans.
L’incidence réelle des lésions myocardiques post-vaccinales sont de 2.8 % vs 0.0035 % de myocardites sur les études rétrospectives.
Les lésions myocardiques touchent plus les femmes contrairement à ce qui est décrit dans les études précédentes.
La possibilité de doses répétées de vaccin afin de maintenir la couverture vaccinale efficace doit mener à une grande prudence concernant de possibles lésions myocardiques à répétition et leurs impacts sur d’éventuelles complications cardio-vasculaires.

Lire l’article

À quel moment surviennent les effets secondaires liés à la vaccination anti-Covid ?

On savait que les effets indésirables des vaccins demeuraient sous déclarés de 90 à 99%, leur « décompte rassurant » ne rassurait en réalité aucun observateur éveillé. Mais, si en plus, la durée habituelle d’enregistrement des effets indésirables, 6 semaines, se révèle dramatiquement trop courte, quel chiffre absolument catastrophique d’accidents post-vaccinaux se cache encore derrière cette double erreur de méthode ? Remercions chaudement les auteurs, Hélène Banoun et Patrick Provost pour ce travail franco-canadien d’une très haute valeur épidémiologique. En bonus, comment le rapport bénéfice sur risque d’un vaccin probablement défectueux dès sa conception peut se révéler catastrophique pour la santé des populations qui s’y soumettent. Bonne lecture.

Lire l’article

Morts subites décuplées : entretien avec Tom Lausen, l’expert qui embarrasse le Bundestag

A force de persévérance l’analyste allemand Tom Lausen a marqué un beau coup. Après avoir obtenu et analysé les données de la KVB, l’association des caisses d’assurance maladie, qui comprend 72 millions d’assurés, et constaté le décuplement des ‘morts subites inexpliquées’ en 2021 et 2022, soit depuis le début de la vaccination Covid, l’expert est parvenu à faire remonter son dossier explosif jusqu’au niveau fédéral.

Lire l’article

Comment mettre fin à l’épidémie de Covid 19 ?

Que nous propose-t-on pour sortir de là ? La même chose que ce qui n’a pas empêché les vagues précédentes, et rien d’autre. Répéter inlassablement ce qui ne marche pas, sans rien essayer d’autre, est une grande première en médecine. Nos ancêtres, quand cela ne marchait pas, essayaient autre chose. Nous, non !

Lire l’article

Les masques sont des baillons inutiles et dangereux pour la santé mentale et physique

Depuis quelques jours le gouvernement et les médias tentent de raviver la peur à l’aide d’une épidémie de tests et de réimposer le port de masques alors que l’expérience des 30 mois d’épidémie a prouvé :
1°) Que chez les asymptomatiques les tests ne servent à rien ;
2°) Que le port généralisé du masque n’empêche pas les contaminations.
Rappelons que l’évolution d’une épidémie se mesure seulement aux nombres de malades et de morts et que les masques sont incapables de limiter la progression des épidémies virales.

Lire l’article